Le goût d’Emma : un manga plein de sel

Elle en avait rêvé, elle l’est devenue : inspectrice au Guide Rouge Michelin. Emma nous raconte avec finesse le parcours du combattant qu’elle a effectué pour s’imposer dans ce monde d’hommes. Puis les tournées en France. Le choc culturel que fut son voyage au Japon. Emma collectionne les vinaigres, offre de l’huile d’olive, a les papilles sensibles. Et surtout, elle a beaucoup d’humour. Aussi, j’ai lu avec un immense plaisir ce manga imprimé sur beau papier. Bravo !

J’attends les prochaines aventures d’Emma avec impatience.

Romans gourmands

Découvrir l’alimentation et l’art de vivre du Moyen Âge au 18 siècle de manière facile : lisez les romans noirs et gastronomiques de Michèle Barrière (au Livre de Poche). Je ne les ai pas lâchés. Bonus : des recettes à la fin des ouvrages à tester. J’avoue, je ne les ai pas encore faites.

Atlas gastronomique de la France

Il vient de paraître chez Armand Colin un joli livre, intelligent, écrit sans chichis par Jean-Robert Pitte, spécialiste du paysage et de la gastronomie. Moi, qui aime les vieilles cartes routières (pas celles du GPS), je suis ravie d’avoir trouvé ce livre. L’auteur – qui a œuvré à l’inscription du  » repas gastronomique des Français » à l’Unesco – nous fait voyager dans les régions de France : il a dressé l’inventaire des produits et des bonnes adresses de bouche. Qui connaît l’oreiller de la belle Aurore, le lièvre à la royale du sénateur Couteaux, la marmite dieppoise ?

Cuisiner et manger en Chine

L’exposition au musée du Quai Branly, Les séductions du palais, est terminée. Toutefois, il reste un beau catalogue, érudit, qui se lit comme un roman pour illustrer 7000 ans d’un art culinaire très évolué. J’ai bien écrit : sept mille ans ! Nous sommes des petits bras en Europe.

Au début de l’exposition était affichée la recette de la patte d’ours au miel. Cela m’a rappelé un film canadien, Le Festin chinois, où deux chefs rivalisent lors d’un concours à Hong-Kong, et l’un cuisine cette fameuse patte d’ours (fameuse, je ne sais, je n’ai pas goûté), mais le film était très drôle. Read more…